Fjällräven : ces Suédois qui n’ont pas froid aux yeux

Objets & High Tech

21FÉV . 2018

newsletter

Objets & High Tech

Fjällräven : ces Suédois qui n’ont pas froid aux yeux

21 FéVRIER . 2018

Écrit par La Rédaction

Depuis sa création par Åke Nordin en 1960, dans sa ville natale d’Örnsköldsvik, la firme Fjällräven a fait bien du chemin. Celle qui n’a plus rien à prouver en matière d’équipement de plein-air se renouvelle pourtant constamment, notamment en matière de respect de l’environnement et de techniques de pointe pour le grand air… Des classiques aux nouveautés, 5 raisons de redécouvrir la maison suédoise !

Par la rédaction

Pendant le Fjällräven Polar 2018

Un sac à dos de génie

Le fameux sac à dos inventé par Åke Nordin à quatorze ans seulement est considéré comme un classique. Souffrant des sacs à dos qu’on lui imposait lors des sorties en plein-air et ayant lu que pour porter de lourdes charges, le poids devait être placé vers le haut du corps et près du dos, le jeune scout mit au point sa propre version : un cadre de sac en bois sur lequel est cousue une toile pour transporter son équipement. Point de départ de la société Fjällräven qu’il fondait dix ans plus tard en Suède, ce sac à dos est devenu une véritable légende !

 

En G-1000, on est invincible

C’est en 1968 qu’est imaginée la première veste de Fjällräven en collaboration avec les membres de l’expédition Groenland. La toile résistante, imprégnée de cire d’abeille et de paraffine, devient un incontournable de la maison. Baptisé G-1000, c’est un tissu exclusivement développé par la firme, résistant et adaptable, imperméable, protégeant également des piqûres d’insectes et des UV, fabriqué à partir d’un mélange de coton et de polyester avant d’être ciré.

Bien sûr, on jette un oeil du côté des autres innovations Fjällräven : Eco-Shell, le tissu extérieur écologique, MT (Micro-Travel), pour les activités en climat tropical, Hydratic, imperméable à l’eau et au vent…

 

La cire exclusive Fjällräven

Mise au point au même moment que le G-1000, la cire du Groenland s’applique sur le tissu révolutionnaire puis se chauffe au sèche-cheveux ou au fer à repasser, ou bien se lessive, pour une meilleure pénétration. Fabriquée à base de cire d’abeille et de paraffine, elle est entièrement naturelle et signée Fjällräven… Et cirer sa veste devient un art !

 

Le renard arctique, mascotte de la maison

Si la fascination d’Ake Nordin pour le renard arctique a donné son nom à la firme, la petite bête immaculée n’en est pas moins menacée d’extinction en Scandinavie en raison, entre autres, du changement climatique. Fjällräven subventionne la recherche via son projet, lancé en 1994 avec le chercheur Anders Angerbjörn, “Sauvons le Renard Arctique”. La mascotte a de beaux jours devant elle !

 

Les moutons de Fjällräven : de la laine maison

En 2013, la maison suédoise lance The Fjällräven Way, sa mission de durabilité aux multiples facettes, touchant à la préservation de la faune et de la flore, à l’économie, au bien-être et à la responsabilité sociale.

Le projet-code de meilleures pratiques concernant la laine en est une étape : à  la ferme de Brattlandsgården, quarante moutons de Jämtland paissent tranquillement sous l’oeil attentif de Natasha et Mats Skott. Avec Fjällräven, ils ont décidé de réintroduire une production de laine durable, doublée d’une chaîne de production traçable en Suède. Mieux, la maison suédoise expérimente tous les maillons de la chaîne d’approvisionnement en faisant travailler des fileurs et tricoteurs locaux.

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Citybreak : Montréal, les sports d’hiver autrement

Citybreak : Montréal, les sports d’hiver autrement

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Un kibboutz 3 étoiles entre mer et montagne

Un kibboutz 3 étoiles entre mer et montagne