Des lunettes de soleil d’aventurier pour se croire dans L’Or se Barre

Style de vie

07JUIL . 2020

newsletter

Style de vie

Des lunettes de soleil d’aventurier pour se croire dans L’Or se Barre

07 JUILLET . 2020

Écrit par Frédéric Brun

En moins de 3 secondes, elles sont entrées dans la légende du cinéma et se sont imposées comme un élément de style pour les fans de la Lamborghini Miura. Récemment relancé, Renauld Sunglasses réédite les fameuses lunettes de soleil de Rossano Brazzi dans l’Or se Barre.

« Les lunettes sont-elles encore dans la boîte à gants ? » 

C’est l’une des questions souvent posées par les visiteurs de l’exposition Pop Lamborghini depuis son inauguration, le 9 juillet dernier, à la Cité de l’Automobile de Mulhouse (on vous en parlait par ici). La célèbre Lamborghini Miura P400 du film The Italian Job est en vedette. Un écran géant diffuse même la fameuse scène d’ouverture. 

Au volant du bolide orangé, Rossano Brazzi, en bras de chemise, cravate desserrée, cigarette aux lèvres, enchaîne les virages dans le col du Grand Saint Bernard. La bande son est signée Quincy Jones. La chanson On Days Like These, servie par la voix suave de Matt Munro, ne gâche pas le plaisir. 

Rossano Brazzi lunettes

Dans The Italian Job (L’Or se Barre), 1969, D.R

Difficile de repenser à ce film sans songer aux fameuses lunettes. Fines, enveloppantes avec leur petite vitre fumée latérale pour éviter le soleil de biais dans les courbes, elles ont ce type de montures pensées pour les gentlemen-drivers dans les années 60. Combien de fans de voitures et de cinéphiles, sans compter les heureux propriétaires d’une Lamborghini Miura, ont voulu en avoir une paire ?

renauld-vintage-1

D.R

Renauld, aux nez des astronautes comme de la jet-set

Bonne nouvelle, c’est désormais possible. A la différence des lunettes portées par Cary Grant dans La Mort aux Trousses, dont l’origine était mystérieuse, la signature des lunettes de conduite était connue. Elles étaient fabriquées par la marque américaine Renauld. 

lunettes-renauld

D.R

Achetée en 1961 par l’américain Charles Rolley, le riche propriétaire des crèmes solaire Sea & Ski, la griffe d’origine française se singularise immédiatement par ses dessins modernes et audacieux. Certains sont signés par George Lissac, Atherton Mitchell ou Henri Guillet, et semblent conçus pour la conquête spatiale. Pierre Cardin ou Yves Saint Laurent s’y fourniront pour leurs collections futuristes. Le succès est immédiatement au rendez-vous.

David Niven renauld

David Niven, Renauld au nez, dans La Panthère rose (1963), D.R

David Niven en porte pour skier, dans La Panthère rose de Blake Edwards. Jackie Kennedy ne quittait pas souvent les siennes à Hyannis Port. Elvis Presley tentait de passer inaperçu. Les pilotes de la TWA en recevaient une paire neuve chaque année. Branchées, les Renauld sont adoptées par Warren Beatty, Mick Jagger, ou les membres du groupe The Velvet Underground. Sir John Whitmore en porte pour piloter sa GT40 au Mans en 1966.

 

Jackie-Kennedy-renauld

Jackie Kennedy et ses Renauld, photographiée par Mark Shaw, D.R

La relance tant attendue, un futur collector

Rien d’étonnant si au moment du lancement de la Mustang, en 1964, Ford passe commande d’un modèle spécial pour étoffer l’éventail des produits dérivés proposés aux conducteurs de sa nouvelle Pony Car. Ironie de l’histoire, c’est dans une Lamborghini que la monture passe à la postérité. Mais il est extrêmement difficile de trouver aujourd’hui un exemplaire original à vendre. Très peu ont survécu, en raison de la fragilité structurelle des fines charnières latérales. Sur internet, les prix demandés sont devenus surréalistes.

mustang-renauld

La publicité Mustang de 1964, D.R

Heureusement, l’histoire ne s’arrête pas là. Récemment acquise et relancée par l’entrepreneur britannique Gareth Llewelyn, les lunettes Mustang de Renauld font leur retour, en trois versions : palladium, plaqué or 24 ct, ou en Téflon noir. 

renauld-vintage

D.R

Pour ne pas risquer l’emballement, ces lunettes sont produites au compte-goutte en Italie, et il n’est pas possible d’en commander plus de trois paires par personne. Elles seront toutes livrées le 31 juillet prochain. Malin. Un futur collector semble bien en route. Dans le film, Ralf Vallone les écrasait du pied. Mais ça, c’était du cinéma.

F.B 

En pratique

Plus d’informations sur le site de Renauld.

Exposition Pop Lamborghini à la Cité de l’Automobile,
17 Rue de la Mertzau,
68100 Mulhouse
Jusqu’au 10 janvier 2021

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Classique, français ou marin, le lundi, c’est gyoza !

Classique, français ou marin, le lundi, c’est gyoza !

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Aux origines de la cuisine napolitaine, les monzù et … la France

Aux origines de la cuisine napolitaine, les monzù et … la France