Un week-end au pieu(X),

Pluie, bonne chère et literie d’exception dans le nord de la France

Gastronomie

17SEPT. 2021

newsletter

Gastronomie

Un week-end au pieu(X)

Pluie, bonne chère et literie d’exception dans le nord de la France

17 SEPTEMBRE . 2021

Écrit par Grégoire Boulant

Photographies par Grégoire Boulant

On vous a parlé d’été indien. Mais on n’oublie pas les amateurs d’automne ! On a passé un week-end pluvieux dans le nord de la France… Et on a aimé ça. Cap sur Montreuil-sur-Mer. Le charme de la vie de village en quelques mots : bonne chère, bon pieuX, côte d’Opale et feu de cheminée.

week-end-nord-pieux-les-hardis-6

Direction le nord de la France, à Montreuil sur mer

Un matin de juillet. Si l’été peine à arriver, le TER K16 est lui bien là, à quai. 10h31 précises, il quitte la Gare du Nord, direction Calais Centre. Malgré le temps maussade, les places libres se font rares. Le train accélère et le cadre urbain laisse peu à peu place à un panorama bien plus bucolique. Arrivés à Etaples, correspondance direction Saint-Pol-sur-Ternoise. Et dix minutes plus tard, Montreuil-sur-Mer, sa petite gare, ses trois kilomètres de remparts et ses vieilles ruelles pavées. Le cœur du village semble avoir été vidé à cet instant par une pluie battante. Le ciel d’un gris très sombre ne laisse que peu de perspectives ensoleillées, mais peu importe. Séjour pluvieux, séjour heureux.

 

Alexandre Gauthier, l’enfant prodige du pays

Il aurait pu truster les cuisines des palaces du monde entier. Mais, fidèle à “son territoire”, Alexandre Gauthier a choisi de suivre son propre chemin en reprenant en 2005 l’auberge familiale. Dans son fief de Montreuil-sur-Mer, il signe depuis une véritable fable gastronomique, incarnée aujourd’hui par ses différentes adresses. Alexandre Gauthier est un artiste, un alchimiste, un génie (oui, on ose). Avec beaucoup d’humilité, de raffinement et un imaginaire poétique, il délivre sa vision de l’hospitalité. Un art de vivre incarné, radical.

week-end-nord-pieux-les-hardis-8

Résultat ? A la Grenouillère, une aventure gastronomique expérimentale, graphique, de haute-volée qui vaut à elle seule un (long) détour. A laquelle s’ajoute très naturellement une expérience hôtelière sensible, de goût et d’émotion : quelques chambres éparpillées dans la Maison principale, trois belles suites dans une bâtisse toute proche et neuf étonnantes huttes enfouies dans un écrin brut et sauvage (pour se la jouer Robinson… de luxe). C’est parti pour notre week-end dans le nord.

 

PieuX, notre adresse du week-end 

Après un premier séjour inoubliable à la Grenouillère il y a près de deux ans, cette fois-ci, nous irons dormir à pieuX, la maison d’hôtes, lovée dans le centre du village et imaginée par le Chef et Lizzie Girard, en charge du projet – pour vivre une nouvelle aventure montreuilloise.

week-end-nord-pieux-les-hardis-4

pieuX est discrète et chaleureuse. Un salon discret, un joli jardin d’hiver – sans photos de bord de mer – avec coin feu. A l’étage, quatre intrigantes et intimes chambres de circonstance. Le papier peint de l’entrée de le maison donne le ton : de beaux tons surannés plus ou moins doux, jaune, vert ou bleu. La suite Couchette, est conçue en enfilade avec sa chambre-cabane et son œil-de-bœuf. Cachette (la favorite du Chef) est flanquée derrière une porte dérobée, avec sa coquette baignoire sabot. Sous-toit, très spacieuse, est installée dans les combles.

week-end-nord-pieux-les-hardis-7

Et Traversin, celle où nous séjournons.  Éloge de la paresse… Sans la moindre culpabilité, on se vautre dans la belle niche de lecture, armé de son propre bouquin ou en piochant parmi la sélection léchée d’ouvrages culinaires déposée en chambre (mention spéciale pour les pépites de la maison d’édition Phaidon). Plus tard, on rejoint Morphée pour une sieste dans le lit douillet. Et on plonge ensuite dans un bain bien chaud pour notre plus grand plaisir (non coupable), puisque la pluie tombe, encore.

week-end-nord-pieux-les-hardis-9

Cà et là dans la maison, de coquines références (collages artistiques, ouvrages érotiques disséminés dans la bibliothèque du vestibule, négatifs de photos osées cachés près de la cheminée…) font écho au passé sulfureux de la Rue des Etuves, jadis fréquentée par des prostituées. Le X majuscule de pieuX prend ainsi toute sa consistance.

Si le soleil pointe le bout de son nez, on s’échappe de la maison à pied. Au choix : la promenade des Remparts, ou bien celle des Marais. Les jolis plans disposés sur la table du vestibule orienteront votre choix. Les deux valent le coup !

week-end-nord-pieux-les-hardis-10

 

L’Anecdote, le bistrot d’Alexandre Gauthier

La force d’un séjour dans le royaume d’Alexandre Gauthier, c’est le plaisir de jouir du gîte… et du couvert. Direction l’Anecdote, son bistrot vintage, ou l’hommage d’un fils à la cuisine de son père. Un cuisinier d’émotion, on vous dit ! Dans un joli décor signé Patrick Bouchain, le Chef (et nos bouches affamées par cet après-midi tire-au-flanc) s’attaquent à de grands classiques de la cuisine française. 

Coup de cœur pour les calamars frits à tremper (avec les doigts, évidemment) dans une coquine sauce gribiche, pour la sublime caille aux langoustines qu’on oubliera pas de si peu et la lotte bien dodue façon barigoule. Puis, on boucle sur un final heureux… un rassérénant baba au rhum (pas trop sucré, bien équilibré) et d’incroyables crêpes Suzette flambées sous vos yeux (butyrophobes s’abstenir !), spectacle assuré.

Repus suite à notre festin pas si “anecdotique” (vous l’avez ?), on s’octroie une brève balade digestive autour des remparts avant un moment improvisé au coin du feu. Puis, direction… Le pieu évidemment. Et au saut du lit, le petit-déjeuner est servi. Avec un point d’orgue (ou plutôt deux) : la découverte consécutive de ce duo de merveilles gustatives en provenance directe de la Grenouillère – un divin miel foisonné et un praliné maison à se damner – à étaler sur une belle Tradition croustillante ou à boulotter à la cuillère.

week-end-nord-pieux-les-hardis-11

On en profite pour vous le souffler : Alexandre Gauthier et son équipe planchent sur l’ouverture de deux nouvelles adresses : un café qui prendra vie sur la place de Montreuil, et un restaurant de plage (pour pouvoir s’envoyer des moules/frites dignes de ce nom ou bien des fruits de mer), du côté de Merlimont : l’ouverture est prévue l’an prochain. 

Deux nouvelles étapes pour renforcer ce parcours culinaire que le chef s’attache à façonner avec passion depuis une dizaine d’années. De quoi déjà nous donner des envies de revenir, pluvieux ou pas, dans le nord de la France. 

G.B


pieuX,
1 Rue des Étuves,
62170 Montreuil,
A partir 180€ la nuit (petit-déjeuner compris)

Anecdote,
1 Rue des Juifs,
62170 Montreuil

Froggy’s Tavern,
L’autre adresse du chef Alexandre Gauthier. Amateurs de broche, côte de cochon, coquelet ou encore caille de Licques vous attendent dans une jolie cour pavée. Avec vue sur l’impressionnante rôtissoire.
51 Bis Pl. du Général de Gaulle,

62170 Montreuil

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
A commander : les paniers Ruinart de chefs

A commander : les paniers Ruinart de chefs

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Assemblages

Assemblages