Star 80 : le retour de Batifol à la Gare de l’Est

Gastronomie

16DÉC . 2019

newsletter

Gastronomie

Star 80 : le retour de Batifol à la Gare de l’Est

16 DéCEMBRE . 2019

Écrit par Thierry Richard

La GenX ne les a pas oubliés. Lancés en 1988 et revendus en 1998 par Gérard Joulie, les bistrots Batifol avaient devancé la vague des plats de terroir à petit prix et égayé de leur décor années 30 quelques belles soirées parisiennes de la fin des années 80. Christophe Joulie, fils de, déjà à la tête des bouillons Chartier, de l’Auberge DAB, du Wepler ou de Sébillon relance l’enseigne en ouvrant un premier établissement face à la Gare de l’Est. On est allé voir de quoi il retournait, histoire de savoir si Batifol est toujours “le bistrot dont on raffole”…

Par Thierry Richard
(Texte et photographies)

Batifol Restaurant Paris 1

A l’emplacement de l’ancienne Strasbourgeoise, brasserie alsacienne aux dimensions de hall de gare (c’est de circonstance), se déploie désormais le nouveau navire amiral de l’enseigne Batifol, gloire passagère des années 80. Le logo a changé, troquant ses lettres bâton Art Déco pour un rouge bonhomme années 50, le vert a cédé au rouge mais l’ambition reste identique : proposer, dans un décor à l’ancienne, des plats de ménage accessibles servis efficacement et en nombre. En nombre ? La salle du Batifol condensant 190 couverts, vous imaginez la ruche.

Batifol Restaurant Paris 2

Le décor, entièrement refait arbore tous les canons du genre, murs jaunis, affiches vintage, plantes vertes sur carrelage de mosaïque, chaises de bistrot et banquettes carmin, un petit côté brocante avec des pièces chinées comme ce vieux gramophone, et le côté brasserie suspendu aux chapelières en laiton. Aucun doute, chez Batifol, on regarde dans le rétro. C’est assez réussi (hormis, à notre sens, les plafonniers à la lumière un peu crue) et ne demande qu’à être patiné par les appétits de passage des brassées de convives entre deux trains.

Batifol Restaurant Paris 4

La carte offre un choix assez large pour combler toutes les envies de cuisine de terroir. Elle affiche une belle générosité (les lentilles vertes du Puy en vinaigrette sont servies en jatte et la terrine de campagne maison est à discrétion) et balaye les standards de la brasserie parisienne : Escargots de Bourgogne, Quenelles de brochet au coulis de crustacés, Rognons de veau à la bourguignonne, Cuisse de canard confite, pommes sautées persillées ou Choucroute alsacienne (saucisse Montbéliard, Francfort, échine, poitrine fumée). On y trouve même, histoire de varier les plaisirs, un semainier démarrant le lundi avec une “Saucisse au couteau aligot” le lundi,  et affichant même le jeudi une “Tête de veau sauce ravigote”…

Batifol Restaurant Paris 3

Quitte à planter la fourchette dans la cuisine classique, commençons par une “Traditionnelle soupe gratinée à l’oignon” servie en soupière, solide et revigorante ou une “Salade de boeuf à la parisienne” étonnante, très bien assaisonnée et franchement tomatée.

Batifol Restaurant Paris 5

Une “Andouillette AAAAA grillée, sauce moutarde à l’ancienne” délicieusement croustillante, accompagnée de frites maison de belle qualité servies généreusement, ou un “Traditionnel pot-au-feu à l’os à moelle” servi en cocotte, à la viande de boeuf tendre et sans déchet, avec son bouillon au goût puissant et ses légumes en nombre (on y trouve même du chou, à chacun sa recette) feront d’excellents plats de résistance, dans tous les sens du terme. C’est réellement bon, bien sourcé et cuisiné sur place.

Batifol Restaurant Paris 6

Desserts du répertoire, les classiques “Mousse au chocolat grand cru” et “Crème au caramel” ne déçoivent pas. La crème au caramel s’offrant même le luxe d’une belle densité sous la cuillère et d’une onctuosité sucrée très agréable. C’est rare.

La carte des vins est simple et ne cherche pas la sophistication (on n’est pas là pour ça). Le service est d’une amabilité réjouissante et d’une rapidité surprenante : vous ne louperez pas le 14h12 pour Colmar si vous vous attablez ici avant votre départ.

Batifol Restaurant Paris 7

Clairement, ce Batifol relève le gant avec panache en proposant dans une atmosphère comme on les aime et qui ne demande qu’à s’échauffer avec la foule de ses convives, une cuisine plus qu’honorable à des prix très accessibles. Espérons que cela dure ! Car on dispose ici, enfin, d’un excellent buffet de gare.

T.R.

 

Batifol
5 rue du 8 mai 1945
75010 Paris
Téléphone : 01 42 05 20 02
Ouvert tous les jours de 7h30 à minuit
Réservations acceptées
A la carte compter entre 30 € et 40 €
Plats de 13 € à 19,50 €
Métro : Gare de l’Est

 

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Nouvelle-Zélande, l’ultime escale

Nouvelle-Zélande, l’ultime escale

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Le tour du monde en chaussons

Le tour du monde en chaussons