Quand le design automobile envahit la maison ,

Mobilier, objets ou gadgets

Auto

10SEPT . 2020

newsletter

Auto

Quand le design automobile envahit la maison

Mobilier, objets ou gadgets

10 SEPTEMBRE . 2020

Écrit par Frédéric Brun

En pleine design week parisienne, on revient sur ces collections hybrides développées par les marques automobiles pour élargir leur univers. Meubles et objets signés sont ainsi devenus plus qu’un simple exercice de style. Tour d’horizon, des précurseurs Porsche Design aux réalisations actuelles…

Le principal enjeu actuel, lors de l’achat d’une voiture neuve, réside dans le choix de la couleur de l’habitacle. Il est devenu un cocon douillet, illuminé de technologie. Et si, vu de dehors, tout finit par se ressembler, les bureaux de style des constructeurs automobiles déploient une énergie grandissante et des moyens augmentés pour la conception des intérieurs. L’essentiel n’est plus sous le capot. Les passerelles entre la décoration d’intérieur et l’automobile ne sont pas nouvelles, et bien des constructeurs ont fait appel à de belles signatures de l’ameublement.

Aux origines : réinventer l’habitacle

Dans les années 60, les frères Schlumpf faisaient refaire la cabine arrière de la Bugatti Royale coupé Napoléon en boudoir rococo avec des étoffes brodées de style Louis XV copiés sur le mobilier de Versailles. Dans les années 90, les tissus de Missoni venaient colorer le poste de pilotage de la Lancia Delta HF Intégrale.

Plus récemment, Poltrona Frau, spécialiste italien des beaux canapés en cuir, venait tendre de peaux finement sélectionnées toute une gamme de Maserati.

Le design automobile sortait assez peu de son habitacle, à l’exception sans doute des banquettes de la 2cv Citroën, amovibles et pouvant servir de mobilier de camping pour les pique-niques, ou bien sûr du fauteuil de la Rover P6 devenu objet de design dans les années 80 grâce à Ron Arad.

Le précurseur ? Porsche bien sûr, avec son département Porsche Design, lancé en 1972 par Ferdinand Alexander Porsche, et installé à Zell-Am-See, en Autriche, berceau historique de la famille.

Un atelier touche à tout, capable de se pencher sur tout type de demande. Certaines réalisations sont particulièrement connues, comme les montures de lunettes ou les montres créées en collaboration avec Iwc, mais les archives réservent bien des surprises avec parfois des objets aussi incongrus qu’un balai, une pipe, des couteaux à pain, une shisha ou une perceuse.

Récemment, Porsche Design s’est associé avec le cuisiniste allemand Poggenpohl pour dessiner des meubles de cuisine dotés de cadres en aluminium, sous les références P’7340 et P’7350 by Porsche Design. Les deux marques connues pour leur excellence vantent les mérites de l’organisation précise du volume de rangement ou de la rigueur des assemblages. Une belle manière de mitonner des saucisses en rêvant à sa 911 préférée.

De nos jours, le design automobile pensé pour la maison

Désormais, véhiculant une nouvelle philosophie de l’automobile, fauteuils et rangements, appendices ergonomiques ont vocation à séduire, à envelopper et à cajoler. Bloquée dans les embouteillages provoqués par les politiques urbaines du moment, l’auto doit devenir une bulle de sérénité sur une chaussée parsemée d’embûches.

Au point de mener à une autre mission : affirmer l’identité de la marque en créant un univers. L’enjeu mercantile n’est pas à prendre à la légère au moment où le marché du secteur automobile n’est pas au mieux de sa forme. Deux enjeux essentiels : fidéliser les adeptes de la marque et recruter de nouveaux clients. C’est la raison pour laquelle, depuis quelques années, les grandes marques automobiles ont décidé d’investir un autre territoire que la route : la maison.

Tout à la joie de présenter un baby-foot translucide ou une guitare aérodynamiquement profilée, Moray Callum, responsable du design de Ford, s’enthousiasme : « les lignes directrices élaborées pour la conception de l’intérieur de la Ford GT peuvent conduire à des solutions très différentes, au-delà du domaine de l’automobile ». Tout devient concept et permet à la créativité des bureaux de style de s’exprimer en s’invitant au salon.

Du piano à la plancha, le design automobile est partout

Pour cela, les grands constructeurs développent même des studios autonomes, quasi indépendants des bureaux de style dédiés à la production automobile. Tel est le cas de l’extraordinaire piano imaginé par le Peugeot Design Lab pour Pleyel.

Le mécanisme a été descendu pour être aligné avec le clavier du concertiste, offrant la vue sur les mains du pianiste de tout côté. « Ce piano possède un dynamisme emprunté au monde de l’automobile. Sa silhouette douce et organique prend parfois des allures de coque carénée de bateau de régate. Véritable sculpture de surface à l’allure aérodynamique, le piano a une allure élancée résolument révolutionnaire » précise-t-on avec fierté du côté du concepteur, où l’on travaille avec autant d’énergie à développer des bateaux, un food bike pour la maison Gillardeau, la grande signature de l’huître haut de gamme, ou même des plancha, comme récemment pour Le Marquier. Des collaborations évidemment très porteuses.

Parmi les exemples notables, retenons Mazda avec sa chaise Kodo futuriste ou DS avec son sofa ergonomique. Mercedes-Benz propose une collection complète de mobilier allant de la salle de réunion au séjour en passant par la chambre à coucher dans un style sobre et tout en retenue, à l’image de la marque allemande.

Cohérent, l’ensemble n’a pourtant pas une grande personnalité et les rappels des éléments significatifs des lignes globales des voitures n’est pas évident à discerner.

En la matière, la collection la plus aboutie est sans doute la ligne Aston Martin Interiors Drive me Home : une vaste offre de canapés, fauteuils et tables basses inspirés très directement du design de la prestigieuse marque automobile britannique.

A la manière des carrosseries d’autrefois, dessinées avec l’aide du carrossier italien Touring, ces ensembles de mobiliers sont conçus en partenariat avec la marque italienne d’ameublement haut de gamme Formitalia à Florence.

La forme « en chapeau de gendarme » de la calandre Aston Martin transparaît de-ci de-là avec subtilité. De quoi enchanter une riche clientèle internationale sensible à l’attrait de la marque et à sa réputation élitiste de salons roulants.

F.B

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Nouveaux artisans des spiritueux oubliés

Nouveaux artisans des spiritueux oubliés

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Un week-end à Vienne

Un week-end à Vienne