Septembre 2021 : notre sélection d’expositions de la rentrée à Paris

Culture

10SEPT. 2021

newsletter

Culture

Septembre 2021 : notre sélection d’expositions de la rentrée à Paris

10 SEPTEMBRE . 2021

Écrit par La Rédaction

Enfin un peu d’animation ! La rentrée de septembre 2021 est aussi synonyme d’art et de design. Des musées aux expositions éphémères et à la Design Week, on a sélectionné pour vous nos 11 expositions préférées de la rentrée artistique à Paris.

 

 

1. L’Arc de Triomphe empaqueté par Christo et Jeanne-Claude

C’est l’un des évènements de la rentrée parisienne. Conformément au souhait du couple d’artistes Christo et Jeanne-Claude, l’équipe du duo réalise, depuis la mi-juillet, l’Arc de Triomphe empaqueté. Pensé comme un « objet vivant, qui va s’animer dans le vent et refléter la lumière », dont « les plis vont bouger, la surface devenir sensuelle » selon les propres termes de Christo, le monument recouvert sera révélé au public du 18 septembre au 3 octobre 2021. « Les gens auront envie de toucher l’Arc de Triomphe » ajoutait encore Christo, avant sa disparition en 2020…

christo-expositions-septembre-2021-les-hardis

DR

Ce projet posthume, comme toujours entièrement autofinancé par la ventes d’œuvres du couple, sans aucun financement public ni privé, est en réalité conçu par le couple d’artistes dès 1961-62. Parisiens et visiteurs de passage pourront, dès la semaine prochaine, admirer le monument sous un jour différent, celui de la vision poétique du couple Christo, comme un hommage à l’un de nos fleurons, dont la beauté passait souvent inaperçue, la faute au quotidien (et à la jungle du trafic sur la place).

E.C

L’Arc de Triomphe, wrapped, Christo et Jeanne-Claude
Du 18 septembre au 3 octobre
Plus d’informations sur la billetterie du Centre des Monuments Nationaux

 

2. La collection Morozov et ses chefs-d’œuvre à la Fondation Vuitton

Vous vous souvenez de l’évènement Icônes de l’art moderne : La collection Chtchoukine présentée en 2016/2017 au sein de la Fondation Louis Vuitton ? Eh bien si vos souvenirs sont flous, ou si vous aviez simplement adoré cette exposition, ne loupez surtout pas le second volet de la grande manifestation Icônes de l’art moderne organisé en partenariat avec le Musée d’État de l’Ermitage, le Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine et La Galerie Nationale Trétiakov.

Au programme dès le 22 septembre : La Collection Morozov. Icônes de l’art moderne et ses 200 chefs-d’œuvre d’art moderne… Un véritable événement.

L.M

La Collection Morozov. Icônes De L’art Moderne,
Fondation Louis Vuitton
8 Avenue du Mahatma Gandhi
Paris XVI,
Du 22 septembre 2021 au 22 février 2022,

Plus d’informations sur les tarifs sur la billetterie en ligne de la fondation 

 

3. Le Musée de la chasse rouvre ses portes et se met à la page

Rouvert en juillet 2021 après deux ans de travaux, le Musée de la Chasse et de la Nature révèle à nouveau sa place légitime dans les réflexions contemporaines liées à l’écologie, la biodiversité et l’éthologie, et mêle, plus que jamais, avec brio art contemporain et ancien.

Au programme, donc : nouvelles salles, notamment une création au deuxième étage de cinq espaces consacrés à ces questionnements. « Il s’agit d’une immense réflexion philosophique sur la chasse, explique la directrice du musée, Christine Germain-Donnat, elle ne peut pas être manichéenne : la chasse c’est bien, ou la chasse, c’est mal. Ce n’est pas le propos. » On la découvre à travers la réorganisation de la muséographie et des collections, et l’apport de nombreux jeunes artistes au propos, se mêlant aux œuvres anciennes et du XIXe siècle. A découvrir jusqu’au 31 octobre, l’exposition inaugurale du peintre et graveur français Damien Deroubaix, La Valise d’Orphée. Reste à savoir si Orphée vous charmera comme il charmait, dans la mythologie, les bêtes sauvages.

E.C

Musée de la chasse et de la nature,
62 rue des Archives,
Paris III,
Plus d’informations sur la billetterie en ligne du musée

 

4. Damien Hirst à la Fondation Cartier pour l’art contemporain : des fleurs à n’en plus finir

S’il y a bien une exposition dont on a (déjà) entendu beaucoup parler et qui a permis (évidemment) de faire couler beaucoup d’encre, c’est bien elle : Cerisiers en Fleurs de Damien Hirst à La Fondation Cartier pour l’art contemporain.

hirst-cartier-expositions-septembre-2021-les-hardis

DR

Depuis début juillet, l’enfant terrible de l’art contemporain issu du plus sulfureux mouvement des années 90, les Young British Artist, présente sa première exposition institutionnelle en France. Loin du gore et des frasques provocatrices dont Damien Hirst est pourtant coutumier, l’exposition présente 30 tableaux de paysages colorés de très grand format… De quoi découvrir une toute autre facette de sa création et renouveler (peut-être) notre vision de son travail.

L.M 

Damien Hirst Cerisiers en fleurs,
Jusqu’au 2 Janvier 2022,
Fondation Cartier pour l’art contemporain,
261 Bd Raspail,
Paris XIV
Plus d’informations sur la billetterie en ligne de la fondation 

 

5. Le marché de l’art fait sa rentrée

Septembre 2021, c’est aussi la rentrée des marchands et des (plus ou moins) jeunes talents de l’art et du design. A Paris, la Design Week bat son plein jusqu’au 18 septembre. Maison & Objet, parcours AD, expositions éphémères… Les évènements ne manquent pas et on ne s’en plaint pas. Alors que voir ?

art-paris-expositions-septembre-2021-les-hardis

La toute première foire à se tenir au Grand Palais éphémère : Art Paris, jusqu’au 13 septembre. © Elsa Cau

Il y a bien sûr, la foire d’art contemporain Art Paris à visiter au Grand Palais éphémère. On y a admiré, notamment, le stand éclectique et orange mécanique de la galerie Loevenbruck (on y a d’ailleurs repéré une photographie de Pierre Molinier, dont on vous parlait ici), meublé par la galerie Meubles & Lumières. C’est aussi l’occasion de découvrir les travaux d’Inès Longevial et d’Idir Davaine défendus par la toute jeune galerie Ketabi Projects. Ou encore les superbes tapisseries de Philippe Hiquily présentées par la galerie Chevalier & Parsua.

sully-expositions-septembre-2021-les-hardis

DR

Changement d’ambiance à l’Orangerie de l’hôtel de Sully, dans le Marais, où le designer et décorateur Pierre Gonalons investit l’espace à l’occasion de la Design Week. L’occasion, d’une part de découvrir l’orangerie, pour la première fois ouverte au public, et d’autre part d’y admirer les meubles et objets imaginés par le designer sur le thème des quatre saisons.

louisiane-expositions-septembre-2021-les-hardis-4

La chambre d’Atelier Jespers à l’hôtel La Louisiane © Maurine Tric

On termine le parcours avec l’événement qu’on a trouvé le plus rafraîchissant du moment : dans le mythique hôtel La Louisiane, sis rue de Seine, qui en son temps accueillit tout ce qui comptait de rock stars et de muses de Saint-Germain-des-Prés, le Olivier Robert et le collectionneur Jean-François Declercq invitent une vingtaine de marchands à investir une chambre de l’hôtel pour la première édition du salon Bienvenue Design.

louisiane-expositions-septembre-2021-les-hardis-3

A l’entrée de la chambre imaginée par Paul Bourdet Fine Furniture à La Louisiane © Studio Shapiro

On flâne dans les couloirs à la découverte des créations et des inspirations de chacun. On n’y manque pas la chambre de Philippe S., amusant clin d’œil à un Starck des années 80, présentée par Paul Bourdet, la transposition de l’atelier de collage de l’artiste Lia Rochàs-Paris, ou encore l’exposition de design de la Maison Verrsen (image à la une, ndlr), qui comporte entre autres le divan d’un psychanalyste commandé à Pierre Cardin. On en ressort heureux, un peu fébrile de l’esprit de liberté qui souffle dans ces lieux -modestes mais- vivants, festifs et de légende. Courez-y, c’est jusqu’au 13 septembre seulement.

E.C

 

Art Paris,
Grand Palais éphémère,
Avenue Pierre Loti,
Paris VII
Jusqu’au 12 septembre 2021,
12-20h
Plus d’informations sur les tarifs sur la billetterie en ligne d’Art Paris

Hôtel Sully,
Pierre Gonalons à l’Orangerie,
Jusqu’au 18 septembre 2021,
9-18h
Entrée libre

Bienvenue Design à l’hôtel La Louisiane,
60 rue de Seine,
Paris VI,
Jusqu’au 12 septembre 2021,
12-20h
Entrée libre

 

 

6. Le Jeu de Paume : aller-retour Paris – New-York sans prendre l’avion

Pour les amoureux de la photographie, c’est une occasion à ne pas rater : du 14 septembre au 2021 au 13 février 2022, le Jeu de Paume présente les chefs-d’œuvre photographiques du Museum of Modern Art de New-York – La collection Thomas Walther.

jeu-de-paume-septembre-2021-expositions-rentrée-les-hardis

Herbert Bayer, Humainement impossible (autoportrait), 1932. The Museum of Modern Art, New York. Collection Thomas Walther © ADAGP, Paris, 2021.

Pour la première fois en France, 230 images iconiques du plus grand fond photographique de la première moitié du XXème siècle sont présentées dans une seule et même exposition… De Berenice Abbott à Karl Blossfeldt, de Claude Cahun à El Lissitzky, d’Edward Weston à André Kertész, tous les photographes de l’Entre-deux-guerres — du Bauhaus au Paris surréaliste, en passant par Moscou et New York – font partie du voyage. Décollage imminent !

L.M

Chefs-d’œuvre photographiques du MoMa – La collection Thomas Walther
Du 14 septembre 2021 au 13 février 2022
Jeu de Paume
Jardin des Tuileries, 1 Place de la Concorde,
Paris I,
Plus d’informations sur les tarifs sur la billetterie en ligne du musée

 

7. Sandro Botticelli : le génie florentin au Musée Jacquemart-André

Pour la rentrée, le Musée Jacquemart André voit les choses en grand avec l’exposition d’un des artistes les plus célèbres de l’histoire : Sandro Botticelli.

Prince de la Renaissance italienne et petit protégé de la famille des Médicis, Botticelli livre une œuvre singulière caractérisée par un raffinement inouï et un sens du détail extraordinaire. Pour l’exposition Botticelli, Artiste et designer qui regroupe une quarantaine d’œuvres, l’accent est mis sur l’importance de l’activité de son atelier, de son rôle et de sa place dans le rayonnement de son travail artistique… Un événement immanquable.

L.M

Botticelli, Artiste et designer,
Du 10 septembre 2021 au 24 janvier 2022,
Musée Jacquemart-André,
158 Bd Haussmann,
Paris VIII
Plus d’informations sur la billetterie en ligne du musée.

 

8. Gerogia O’keeffe au Centre Pompidou : enfin une rétrospective !

Il aura fallu attendre 35 ans après sa mort pour que le Centre Pompidou rende hommage au travail poétique de l’artiste américaine Georgia O’Keeffe.

pompidou-septembre-2021-expositions-rentrée-les-hardis

DR

Figure incontournable de la scène artistique du XXème siècle, O’Keeffe traverse l’essentiel des mouvements esthétiques de son époque : des inventeurs du modernisme américain à la recherche identitaire qui marque les États-Unis des années 30 en passant par le mouvement abstrait des années 60 pendant lesquelles elle s’impose en tant que pionnière de la peinture abstraite « hard edge » – caractérisée par des transitions nettes d’aplats de couleurs. Inspirée par la nature, les paysages et les animaux, Georgia O’Keeffe livre tout au long de sa vie une production artistique organique singulière mêlant sensualité et onirisme… Un travail à (re)découvrir dans la centaine de peintures, dessins et photographies qui compose l’exposition chronologique.

L.M

Georgia O’Keeffe,
Du 8 septembre au 6 décembre 2021
Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou
Place Georges-Pompidou,
Paris IV
Plus d’informations sur la billetterie du musée

 

9. Ewa Juszkiewicz ou l’art de se prendre la tête à la galerie Almine Rech

Des portraits oui mais pas tout à fait. En effet, depuis 2012, l’artiste polonaise Ewa Juszkiewicz se prend la tête à réinventer le genre du portrait féminin. Inspirée de grands artistes tels qu’Elisabeth Vigée-Lebrun ou Joshua Reynolds dont elle reprend les codes du portait de l’Ancien régime, l’artiste bouleverse les fondamentaux de la représentation en remplaçant les visages par des éléments végétaux.

almine-rech-septembre-2021-les-hardis

© Laure Martin

Pour cette seconde exposition à la galerie Almine Rech, Ewa Juszkiewicz nous invite à envisager la nature en profondeur et à se concentrer sur la fugacité de l’instant… Pari gagné.

L.M

Ewa Juszkiewicz, Bloom, and Ever Springing Shade
Du 4 Septembre au 9 Octobre 2021
Galerie Almine Rech, 64 Rue de Turenne,
Paris III

 

 

10. Retour vers le passé au musée Carnavalet – Histoire de Paris

On attendait sa réouverture avec impatience depuis 2016, le musée Carnavalet – Histoire de Paris a enfin rouvert ses portes peu avant les vacances estivales. Malgré une ouverture quelque peu compliquée, ponctuée de nombreuses grèves, le plus vieux musée de la ville de Paris a fait peau neuve pour donner à voir l’histoire de Paris à travers une collection riche et variée.

Exposition Henri Cartier-Bresson

Les espaces de l’exposition temporaire Henri Cartier-Bresson – Revoir Paris, au Musée Carnavalet, à Paris.

De la tête de femme datant d’un amphithéâtre antique aux panneaux décoratifs de François Boucher en passant par le manteau de Marcel Proust… Il y en a pour tous les gouts. Au programme de la première exposition temporaire ? Un joli saut dans le temps au côté d’un des plus grands photographes français du XXème siècle : Henri Cartier-Bresson – Revoir Paris.

L.M

Henri Cartier-Bresson – Revoir Paris.
Du 15 Juin au 31 octobre 2021
Musée Carnavalet – Histoire de Paris, 23 rue de Sévigné,
Paris III 

 

11. Des femmes avec un masque de singe : Les Guerrilla Girls à la galerie mfc-michèle didier

Depuis 1985, le groupe des Guerrilla Girls s’attache à dénoncer les inégalités et discriminations présentes au sein du milieu de l’art. Leur première action, réalisée au Metropolitain Museum of Art, de New-York, permettait de souligner le ratio inégalitaire entre les artistes femmes et hommes exposés au sein de l’exposition « An International Survey of recent Paiting and Sculpture ».

guerrilla-septembre-2021-les-hardis

Et, ce qui devait être une vue d’ensemble de l’art contemporain de l’époque, n’exposait alors que 13 femmes sur les 169 artistes présents dans l’exposition. Si cette action date maintenant de plus de 35 ans, le collectif féministe des Guerrillas Girls lutte encore et toujours. Pour cette deuxième exposition à la galerie mfc-michèle didier un dispositif participatif a été créé afin de recueillir les plaintes et protestations de manière libre et anonyme… et de les accrocher au mur à côté des œuvres.

L.M

Galerie mfc-michèle didier,
Du 4 Septembre au 9 Octobre 2021
66 rue notre dame de Nazareth,
Paris III

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
La gastronomie au cinéma

La gastronomie au cinéma

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Les Hardis cassent la croûte

Les Hardis cassent la croûte