Les meilleurs tea time de Paris,

Nos bonnes adresses

Bars

13JAN. 2022

newsletter

Bars

Les meilleurs tea time de Paris

Nos bonnes adresses

13 JANVIER . 2022

Écrit par Adele Hugot

Tradition emblématique de l’Angleterre, le tea time a été bien vite adopté par les Parisiens. Quoi de mieux quand vient l’hiver que de se réfugier dans un endroit chaleureux avec une boisson chaude et réconfortante et un parterre de pâtisseries ? On vous entraîne dans nos meilleures adresses de tea time de Paris.

meilleurs-tea-time-paris-6

Courtoisie Hôtel de l’Abbaye.

Si l’afternoon tea était au départ une célébration domestique qui avait une vertu sociale, celle de réunir les femmes de la haute société entre elles pendant que ces messieurs sirotaient des boissons plus sérieuses dans leur club, elle s’est ensuite démocratisée et même exportée. Selon l’ouvrage d’Emily Post, « Etiquette in Society, in Business, in Politics, and at Home » publié en 1922, la cérémonie du thé doit toujours comprendre des boissons chaudes, de petites assiettes mais également des pâtisseries décoratives ou des tranches de gâteaux. Un thé doit être gourmand, rassurant, raffiné! Voici nos meilleures adresses pour un tea time parisien, dans un esprit confidentiel ou palace, de quoi vivre une charmante parenthèse gourmande.

meilleurs-tea-time-paris-7

Courtoisie Bontemps.

 

Bontemps, une ode à la douceur

Il faut passer sous le joli porche qui jouxte la boutique, traverser une cour où il doit faire bon s’y attabler l’été pour pénétrer dans le salon de thé qui a des airs de boudoirs. Des couleurs douces, un fond de musique jazzy, de confortables fauteuils en velours et un accueil aussi affable que souriant : tout chez Bontemps reflète la douceur. C’est un peu comme enfiler un pull cachemire ou un chemisier en soie : discret, ô combien confortable mais si raffiné à la fois.

meilleurs-tea-time-paris

Courtoisie Bontemps.

Le chocolat chaud à la mousse aérienne est relevé d’une pointe de fève tonka qui lui donne une profondeur agréable en bouche et des notes d’épices : un régal. Un soupçon d’enfance, une pointe de raffinement et de la simplicité, c’est le secret de cette belle adresse pour le tea time…

meilleurs-tea-time-paris-1

Courtoisie Bontemps.

Les pâtisseries ? Des merveilles, généreusement garnies, au vrai goût de fruits. Elles sont si délicates qu’on hésiterait presque à abîmer ce bel agencement. On plonge avec délice sa fourchette dans  la bien nommée «invitation au voyage » et on découvre sous les gracieuses volutes d’ananas et la meringue si légère, un crémeux passion et une pâte diablement régressive. Le Paris-Bontemps, lui, ravira les amateurs de praliné qu’il décline en mousseline, en croustillant et en cœur coulant. Sablés garnis et cake au citron sont également à la carte du tea time, succombez : il se murmure que c’est le meilleur sablé de Paris !


Bontemps,
57 rue de Bretagne
Paris III

Formule thé à 24 euros le samedi et le dimanche comprenant une boisson, une tarte au choix, une part de cake au citron et un sablé garni

Réservation conseillée au 01 42 74 10 68

 

 

 

Mamie Gâteaux, l’enfance retrouvée

Installée depuis 18 ans rue du Cherche Midi, Mamie Gâteaux fait le bonheur des fidèles habitués mais aussi des touristes de passage qui sont nombreux à pousser la porte de ce salon de thé sans jamais se lasser. Le décor est désuet et chaleureux, les objets chinés dans les brocantes racontent tous une histoire, les tables en bois clair invitent à s’asseoir -non sans avoir été préalablement faire un tour au comptoir pour choisir sa pâtisserie.

meilleurs-tea-time-paris-2

Courtoisie Mamie Gâteaux.

Les gâteaux sont présentés entiers, comme dans les cuisines d’antan et comme à la maison, et servis ensuite à la part. On hésite entre la magnifique tarte au citron meringuée, le fondant au chocolat sans farine, le chou à la crème fouettée ou encore la sublime tarte aux noix de pécan et sirop d’érable. Les morceaux de noix craquent sous la dent, la pâte sablée est parfaite, ni trop fine ni trop épaisse, le tout se mariant divinement avec une boule de glace à la vanille. Vous l’avez compris, chez Mamie Gâteaux, tout est fait maison et sur place et tous les produits sont sélectionnés avec soin comme les thés, mais également le jus de rhubarbe artisanal en provenance directe des Vosges.

meilleurs-tea-time-paris-3

Courtoisie Mamie Gâteaux.

Sobriété, simplicité et intemporelle gourmandise : les trois ingrédients qui font le succès de ce tea time parisien joyeux et vivant où toutes les générations se côtoient avec bonhomie.


Mamie Gâteaux,
66 rue du Cherche Midi,
Paris VI
Gâteaux à partir de 5 euros

Du mardi au samedi de 11h45 à 18h45

 

 

L’Hôtel de l’Abbaye, un havre de paix

En plein cœur de la Rive Gauche, l’Hôtel de l’Abbaye est un véritable havre de paix, à l’abri du tumulte germanopratin. Confortablement installé dans les canapés moelleux du salon, près du feu de cheminée (qu’on allume vers 16h, on pose ça là) ou sous la verrière qui donne sur un ravissant patio où se dresse une antique fontaine, on profite d’une pause gourmande !

Les petites pâtisseries nous rappellent nos saveurs d’enfance : mini brownies, pain d’épices, biscuits gingerbread et carrot cake, on les accompagne d’une tasse de thé Mariages Frères ou (et) d’une coupe de champagne Laurent Perrier. Les tables sont dressées de nappes blanches empesées , le service est discret, rien ne vient troubler la quiétude du lieu. Des bouquets de fleurs fraîches égayent les guéridons, il ne vous reste plus qu’à savourer l’instant de ce tea time parisien discret.

A.H


Hôtel de l’Abbaye,
10 , rue Cassette 75006 Paris
Tea time à partir de 25 euros

 

Le thé à la française de François Perret au Ritz

Il y a le tea time, certes, mais il y a surtout le goûter, bien français lui. Le chef pâtissier François Perret nous propose une expérience terriblement généreuse et régressive dans le salon Proust du Ritz. Le nostalgique auteur n’aurait sûrement pas boudé son plaisir face à tant de gourmandise. L’expérience commence dès l’arrivée sur la mythique place Vendôme, car c’est déjà se rappeler l’exceptionnelle beauté de Paris. En passant les portes de ce superbe palace parisien et en vous installant dans les voluptueux et confortables fauteuils du salon Proust, le plaisir se prolonge tout en raffinement et en intimité. Le service, impeccable et bienveillant, apporte la dernière touche de perfection.

Ceci dit, la volupté du moment tient aux délices proposés. La formule vient d’être revue par François Perret. Le cake marbré est divin, moelleux et avec une texture dense et fondante, les écoliers sont craquants et gourmands avec un chocolat au lait épais juste comme il faut, les pailles à l’orange, madeleines, flans, gâteaux aux pommes, tartes au chocolat et caramel vous feront fondre de bonheur et vous penserez sûrement longtemps à la crème à tartiner à la noisette dans son petit pot… impossible de ne pas y revenir.

Les pâtes sont divines (celles des tartes, biscuits, etc.) et les ingrédients de choix comme la crème de Bresse sont particulièrement remarquables. Le tout est couronné par la dégustation d’un thé (la carte est sélective et pointue), d’un chocolat ou encore d’un café de la maison Bacha Coffee. Ils donneront le ton de votre madeleine d’ailleurs servie en ouverture de ce goûter. Elle se révèlera être en réalité un baba imbibé de la boisson choisie.

Peu importe la formule, elle est très généreuse. Vous aurez même la chance de prolonger le plaisir une fois que vous aurez regagné vos pénates en partant avec les gourmandises non dégustées et soigneusement emballées pour vous.


Ritz Paris, 15, place Vendôme, 75001 Paris.
Goûter à la française : 68 euros par personne.
Gourmand : 83 euros accompagné d’un dessert de François Perret.
Royal : 88 euros avec une coupe de champagne.
Impérial : 103 euros avec un dessert et une coupe de champagne.

L’offre est amenée à changer avec les saisons.

 

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Portrait : Les folles expériences du Chef Florent Pietravalle

Portrait : Les folles expériences du Chef Florent Pietravalle

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Exposition : on s’enflamme pour la céramique

Exposition : on s’enflamme pour la céramique