Visiter la Bretagne : un week-end au Nessay,
Au château comme à la maison

Hôtels & Chambres d'hôtes

16JAN. 2022

newsletter

Hôtels & Chambres d'hôtes

Visiter la Bretagne : un week-end au Nessay

Au château comme à la maison

16 JANVIER . 2022

Écrit par Mathilda Panigada

Photographies par Emmanuel Laveran, Matthieu Delbreuve

Immortalisée par Degas, Renoir, Signac ou Bernard, Saint-Briac-sur-Mer est de ces joyaux préservés, dont les habitués s’attachent à préserver les secrets. Parmi ceux-ci : le château du Nessay, hérité des grandes heures de la villégiature bretonne, récemment revampé en « hôtel d’atmosphère » aussi chaleureux qu’intimiste.

Le Nessay

 

Depuis le Balcon d’Émeraude qui longe le quartier de La Houle, la silhouette du Nessay s’impose avec majesté dans le paysage Briacin. Idéalement située pour visiter la Bretagne, fière bâtisse de briques et d’ardoises, posée sur une presqu’île seulement cernée de plages plantées de cabines, le château raconte entre ses murs plus d’un siècle d’histoire. Construit en 1882 en guise de maison de famille, il sera occupé par les Allemands puis transformé en colonie de vacances, avant d’être vendu à la municipalité. À l’orée du nouveau millénaire, faute d’entretien, le Nessay commence sérieusement à se délabrer. Problème : personne ne semble disposé à payer.

C’est là qu’intervient Martin Bazin. Breton d’origine, le trentenaire a l’hôtellerie dans le sang. En effet, cela fait plusieurs années que l’homme mène sa barque entre le Savoy de Méribel et la Maison du Bassin au Cap Ferret. Réhabiliter le Nessay, cette belle endormie, s’impose comme une évidence, avec à la clé un choix de vie familial consistant à s’installer loin de l’Ile de France afin de mieux voir ses enfants grandir, au bord de la mer. S’ensuit une année entière de travaux pour métamorphoser le château en refuge de charme, sous le regard attentif de la presse et des locaux, soucieux de préserver ce monument du patrimoine.

le nessay les hardis
le nessay les hardis 1

 

Nous voilà donc face à la façade en briques rouges du Nessay, ornée de motifs graphiques, d’armoiries et de tours d’angles coiffées d’ardoises Entièrement repensé par l’architecte Dominique Bergerault et l’architecte d’intérieur Stéphanie Cayet, le Nessay renoue désormais avec son héritage d’ancienne maison de famille, sans ambages et sans ostentation. Au total, 17 chambres et suites ont été aménagées : 11 au sein du château – tournées vers la mer, 4 dans les poternes posées à l’entrée du parc, et 2 dans les annexes.

 

LENESSAY_VUE_CHAMBRE(3)© MatthieuDelbreuve
Le Nessay les hardis 2

 



Le Bretagne, ça vous gagne ? Avec le code HARDIS20, profitez d’une offre très hardie lors de votre réservation à l’hôtel. Pour en savoir plus, c’est par ici que ça se passe !


 

Si chacune d’entre elles revendique un charme fou et une identité unique, on retrouve pour fil conducteur la volonté de proposer un confort douillet, à l’esprit « bord de mer » à la fois bohême, décontracté mais en tout cas savamment étudié. C’est l’impression qui se dégage de la suite Émeraude, notre préférée, où se tutoient meubles chinés, objets en laiton ou en rotin, motifs végétaux et fauteuils tendus de velours, dans un joyeux mélimélo de couleurs, de matières, d’étoffes et d’imprimés. Mention spéciale pour la baignoire îlot (et sa robinetterie rétro !) posée sous la fenêtre, pour faire trempette en laissant son regard errer au grès des flots. On est comme à la maison, une maison sortie tout droit d’un magazine de déco, sauf que le service hôtelier est là, qui veille, et on n’a pas les courses à faire !

le nessay 3

 

Pensé comme un lieu ouvert à tous, le restaurant du Nessay reprend à son compte l’esprit familial et décontracté qui caractérise l’hôtel. Attablé face aux larges baies vitrées qui ouvrent sur la mer, on découvre la « cuisine d’auteur » de Thomas Estrader qui, outre une sensibilité assumée pour le végétal et l’iodé, dévoile une belle proposition de viandes et poissons de la région. On gardera un souvenir ému de cet aiglefin confit au beurre fondant à souhait, flanqué d’une salade de fenouil cru, ou de ce thon rouge de Saint-Gilles juste grillé escorté d’artichauts violets.

Conseil de Hardis : veillez à réserver une place pour le dessert, présenté sous la forme d’un gargantuesque buffet garni des pâtisseries à vous en donner le tournis ! Car le Nessay possède aussi sa propre pâtisserie au centre du village, et ce n’est pas sans raison que les locaux font parfois 15 ou 20km pour venir s’y fournir. Bref, vous l’aurez compris, le Nessay fait déjà partie du cercle très fermé des plus beaux hotels de Bretagne.


On vous en reparle ici, au cas où vous ayez loupé l’info… Avec le code HARDIS20, profitez d’une offre très hardie lors de votre réservation au Nessay. Pour en savoir plus, c’est par ici que ça se passe !

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Un Week-end proche de Lyon, entre Jura et Mont Blanc au Jiva Hill

Un Week-end proche de Lyon, entre Jura et Mont Blanc au Jiva Hill

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Rive Gauche, Baca’v

Rive Gauche, Baca’v