Œnotourisme : découvrir les vins de Loire autrement

Gastronomie

23SEPT. 2021

newsletter

Gastronomie

Œnotourisme : découvrir les vins de Loire autrement

23 SEPTEMBRE . 2021

Écrit par Caroline Knuckey

S’initier aux vins de Loire d’une grande maison, en cumulant une expo d’art contemporain et une virée à bord d’un chaland, comme au XVIIIe siècle, au fil d’un fleuve royal inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est le bon plan de rentrée des Hardis.

vins-pays-de-loire-les-hardis-7

Dégustation insolite à bord de La Nonchalante… Dont on vous parle plus bas.

Vins de Loire et art contemporain

« Rien n’est plus indispensable à la finesse des bulles que l’art et les artistes. » En 1992, Patrice Monmousseau, l’actuel PDG, avec sa fille Juliette, de la maison Bouvet Ladubay réputée pour ses bruts de Loire, aujourd’hui indépendante, « saute d’un plongeoir dans le vide », – ce sont ses propres mots – lorsqu’il décide de convertir l’ancienne centrale électrique, installée au bord du Thouet (un affluent de la Loire) par Étienne Bouvet, en centre d’art contemporain et d’en confier la programmation artistique à Benoît Lemercier.

Une décision collégiale mais qui en dit long sur l’audace pionnière – combien de maisons vinicoles ont depuis établi des connivences, voire de véritables liens avec l’art et les artistes ?  ­– de son propriétaire et son esprit d’ouverture sur le monde.

vins-pays-de-loire-les-hardis-1

L’artiste présentait cet hiver « La Traverser » à la galerie Michel Rein et « Matrices Chromatiques » au Musée de l’Orangerie à Paris © Sophie Crepy

Ben, Robert Combas, Peter Klasen, Michel Hass, Erro, Jacques Monory, François Morellet, Bernard Rancillac, Guy de Rougemont, Bernar Venet, Claude Viallat… la liste des artistes qui se sont depuis succédé est longue. Elle témoigne de cette volonté de présenter un large panel de la production artistique de notre époque. « Libre au visiteur de se confronter directement à l’art contemporain, aux œuvres proposées, de les aimer ou de les refuser, en tout cas d’affiner son propre goût et sa propre réflexion », avait souligné Benoît Lemercier lors des dix ans du centre d’art. Et en effet, libre au visiteur d’aimer, ou pas, le solo show d’Agnès Thurnauer, actuellement exposée.

Jusqu’en octobre, Agnès Thurnauer exposée par Bouvet Ladubay

L’artiste franco-suisse jongle ici avec l’histoire de l’art, la géographie et l’espace. Même le sol de son atelier devient une carte dans laquelle chacun est libre de se frayer un chemin. Notre regard, contemporain par essence, peut alors redessiner de nouveaux territoires. « Le sol de l’atelier, pour moi, est vraiment une espèce de praticable où les séries se répondent indifféremment des périodes où elles ont été produites. Comme quand je regarde l’histoire de l’art, je considère que c’est le regard qui se pose sur une œuvre qui est contemporain, plus que l’époque où elle a été produite. Ce qui fait que ça permet des dialogues très vivaces, très vivants », avait-elle précisé lors d’une interview sur France Culture en janvier 2021.

vins-pays-de-loire-les-hardis-2

Mapping the Studio (Rose#8), 2020. Acrylique et ruban adhésif marouflée sur toile, 162 x 162 cm. Œuvre unique. N° Inv. THUR 21305.

Ses prédelles en sont un autre exemple. On peut lire dans l’Encyclopédie Universelle : « Les prédelles sont les panneaux inférieurs du tableau d’autel, élément important du retable. Au cours des siècles, nombre d’entre eux ont été démembrés et dispersés. Si bien qu’il en résulte qu’on a analysé longtemps comme des œuvres distinctes bien des petites peintures qui sont, en réalité, des fragments d’importants ensembles dont il faut les rapprocher pour restituer leur valeur esthétique et aussi, bien souvent, pour comprendre leur signification iconographique ». Brouiller les pistes ou, plus précisément, en créer de nouvelles, voilà déjà une piste pour étayer l’Histoire qu’Agnès Thurnauer considère comme de la Géographie.

vins-pays-de-loire-les-hardis-2

Prédelle (Crossing #2), 2021. Diptyque, acrylique sur toile et cadre bois, 55 x 33 cm chacun. N° Inv. THUR21304.

Ses matrices enfin, qui viennent de faire l’objet d’une commande publique pour la Ville d’Ivry. Ces assises fonctionnelles enserrant des lettres de l’alphabet, l‘artiste les définit comme un espace ouvert, habitable…  autour du langage. Un langage universel comme en témoigne l’usage déjà réservé par les enfants d’Ivry qui se sont littéralement appropriés ces sculptures ludiques, installées dans le passage du square de la Minoterie.

vins-pays-de-loire-les-hardis-3

« Ce sont les riverains qui, en circulant, feront l’expérience de la dimension spatiale du langage », précise Agnès Thurnauer.

 

Vers l’avenir de l’œnotourisme pour les Pays de la Loire

Pionnier, Patrice Monmousseau l’est à plus d’un titre. Cela fait déjà 25 ans que cet amoureux des belles et bonnes choses prône l’œnotourisme sous toutes ses formes. Il faut dire que la maison, fondée en 1851 par Étienne Bouvet, se prête à l’exercice ! À commencer par ses caves, longues de 8 kilomètres, que l’on peut découvrir… à vélo !

Depuis 2002, ces galeries souterraines, creusées dans d’anciennes carrières de tuffeau, la pierre calcaire blanche de l’Anjou, origine du terroir des bruts de Loire, se sont transformées en une véritable cathédrale engloutie. Bas-reliefs, fragments d’édifice, chapiteaux … prennent forme à la lumière de la bougie. Ils ont été sculptés par l’artiste Philippe Cormand à la demande de Patrice Monmousseau et viennent enrichir la magie du lieu. Cette visite s’accompagne, comme il se doit, d’une initiation à toutes les étapes d’élaboration de la « Méthode Traditionnelle » des bruts de Loire.

vins-pays-de-loire-les-hardis-4

La cathédrale engloutie…

Autre curiosité, et pas des moindres, la bibliothèque d’étiquettes de la maison. En 1873, pour fidéliser ses clients privilégiés, Étienne Bouvet leur offre la possibilité d’une étiquette personnalisée. Preuve s’il en est de son esprit visionnaire, quand on sait à quel point la personnalisation n’est plus juste aujourd’hui une tendance mais bien une pratique qui ne cesse de se développer tous azimuts. Des centaines de milliers d’étiquettes ont ainsi été archivées. Elles viennent se loger au creux de petits tiroirs qu’on a tous envie d’ouvrir…

vins-pays-de-loire-les-hardis-5

Avec cette initiative, la maison, très active outre-Manche dans ces années-là, se voit décerner la marque de reconnaissance ultime « By Appointment of the House of Lords », et devient ainsi le fournisseur officiel du Parlement britannique.

Enfin, depuis le 1er août, la maison accueille, dans une des ses installations XIXe, une exposition permanente de plus d’une vingtaine de voitures hippomobiles appartenant à la Collection de la ville de Saumur (IFCE), ville équestre par excellence. Parmi ces petites merveilles du monde du voyage, le coupé dormeuse, une voiture de luxe pour le voyage, la plus ancienne des voitures de collection (vers 1840) classée Monument Historique et signée Binder, appartient au château-musée de Saumur.

 

Terminer par une virée sur la (route des vins de) Loire

Cette escapade ne saurait être complète sans une virée à bord de la Nonchalante, une fidèle réplique d’un chaland de Loire. Ce bateau à fond plat transportait les marchandises au XVIIIe siècle.

vins-pays-de-loire-les-hardis-6

Sorties œnologiques ou gastronomiques, avec des vignerons ou des chefs invités, ou encore spéciales « coucher de soleil »… Loire Évasion se plie à tous vos désirs !

Vincent, maître de chai chez Bouvet-Ladubay pendant 30 ans, et seul capitaine à bord, se fera un plaisir de vous conter son histoire et de vous parler des vins de Loire… Dégustation des vins Bouvet-Ladubay à l’appui. Nous, on vous conseille le Bouvet Saphir Brut Vintage Millésimé Saumur AOP Blanc Brut 2018, le Bouvet Trésor Millésimé Saumur AOP Blanc Brut 2017 ou encore La Petite Reine, un jus de pomme pétillant, millésime 2020 ! Un conseil, embarquez à son bord avec une bande d’amis. Le bateau peut accueillir jusqu’à 14 personnes.

C.K


On y va ?

Rrose c’est la life, peintures et sculptures d’Agnès Thurnauer, Centre d’Art Contemporain Bouvet Ladubay
1, rue de l’Abbaye, Saint-Hilaire-Saint-Florent,
49400 Saumur.
Jusqu’au 3 octobre.

Visite classique des caves de la maison, introduction aux étapes d’élaboration de la méthode dite « traditionnelle » et dégustation des cuvées Brut de Loire. Durée 1 heure. 5 € par personne.

Visite à vélo. Durée 1h45. 9 € par personne (8 personnes maximum)

Visite des caves et du patrimoine. Durée 1h30. 7 € per personne (10 personnes maximum).

Loire Evasion, balades sur la Loire.
À partir de 14 € (1h minimum), 19 € par personne avec dégustation.
Départ quai Lucien Gautier 49400 Saumur.
Réservations au 06 26 99 85 77

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Weekend d’automne

Weekend d’automne

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Prolonger l’été ?

Prolonger l’été ?