Les lacs italiens authentiques et hors des sentiers battus

Aventure & RoadTrip

19JUIN. 2024

newsletter

Aventure & RoadTrip

Les lacs italiens authentiques et hors des sentiers battus

19 JUIN . 2024

Écrit par Martin Fouquet

Une baguenaude dans les Préalpes italiennes ça vous tente ? Quelques jours suffisent pour découvrir ce territoire tissé de palais et de villages somptueux, cette région faite de reliefs majestueux accueillant une enfilade de plans d'eau aux dimensions colossales. Oui, c'est autour des lacs du nord de l'Italie, dans un cadre naturel mouvant et incroyablement apaisant, que Piémont, Lombardie et Vénétie délivrent leurs plus précieux trésors d'architecture et de gastronomie. Montez donc à bord du prochain train et laissez vous porter : une évasion autour des lacs italiens a tout d'une méditation.

Lago Como ©Franco Bissoni


Explorer le Lac Majeur

Milan est la porte d’entrée la plus commode pour entamer la route des lacs. Capitale du design et de la mode, la cité regorge de monuments remarquables tels que le pharaonique Duomo, la Piazza della Scala et son théâtre ou encore l’éblouissante Galleria Vittorio Emanuele. D’ici, on rejoint en 45 minutes le sud du Lago Maggiore (Lac Majeur), dont la rive ouest est piémontaise, la rive est lombarde et l’extrémité nord suisse. Sensationnelle combinaison de sommets, de vertes vallées zébrées de routes sinueuses et de ravissantes villas à flanc d’eau, le Lac Majeur est un enchantement permanent. Les bourgs qui le sertissent abritent des places pavées dressées de fiers campaniles souvent millénaires : Angera et Vogogna, tous deux célèbre pour leurs châteaux ; Cannobio, Gambarogno et Ascona, villages colorés d’une autre époque du côté suisse ; ou encore Stresa et Baveno, points de départs parfaits pour les Isole Borromee (Îles Borromées). 

© Paolo Ferraris

Cet archipel de cinq îles tire son nom de la riche famille lombarde qui fit l’acquisition de deux des plus grandes îles au XVe siècle : l’Isola Madre (Île Mère), dont les jardins exotiques taillés au cordeau forcent l’admiration, et l’Isola Bella (Île Belle), dont les sublimissimes jardins baroques enveloppent un mirobolant palais du XVIIe siècle. La troisième île ouverte à la visite est l’Isola dei Pescatori (Île des Pêcheurs). Celle-ci abrite quelques ruelles et maisonnettes typiques, jadis lieux de résidence d’une communauté de pêcheurs. Outre cette immanquable embardée à bord d’un vaporetto ou d’un bateau privé, flâner le long de la jetée et évoluer de village en village est la bonne manière de découvrir le Lac Majeur. 

Une assiette de pâtes assaisonnée d’huile d’olive en terrasse, un apéritif sur le rooftop d’un hôtel de luxe ou au bord de l’eau, la dolce vita est un art de vivre auquel on prend vite goût ! Si le temps vous le permet, visitez le pittoresque village d’Orta installé en bordure du lac éponyme, à 45 minutes de route, et offrez vous une croisière jusqu’à l’île de San Giulio.

 

Les secrets du Lac de Côme

Cap à présent sur celui des lacs qui a fait le plus couler d’encre, à commencer par celle de Stendhal : “Que dire du lac de Côme, sinon plaindre les gens qui n’en sont pas fous ?” publiait-il en 1829. Comme Flaubert, Dostoïevski, Rossini, Wagner et Verdi, mais aussi Orson Welles, Hitchcock et plus récemment Georges Clooney, l’écrivain fit des scintillantes rives de Côme son domicile. Enchâssée au creux de crêtes de plus de 2 500 m, cette étendue lacustre en forme de Y inversé déroule le long de ses plus de 160 km de rives abbayes romanes, palaces aux ornementations délicates, villas italiennes et inébranlables chalets suisses. 

C’est avec la ville de Côme – jadis haut lieu du commerce de la soie – que l’on fait d’abord connaissance. Son vaste centre-ville est garni d’élégantes boutiques et de terrasses de cafés animées. Après un bon repas, allez donc paresser au bord de l’eau tout en observant le ballet des bateaux rayant pianissimo le miroir bleu nuit de la surface. Expérience esthétique assurée. 

Ici, seule la navigation vous permettra de saisir toute la beauté du Lac de Côme : à bord d’un vaporetto, rendez vous jusqu’à l’aristocratique ensemble de Bellagio, dont les villas roses brodées d’arcades et les jardins plantés d’odorants camélias, roses et orangers séduisent instantanément. Non loin, Tremezzo accueille l’illustrissime Villa Carlotta, connue pour sa salle des marbres et ses forêts de bambous. Autres villas remarquables : la Villa d’Este du côté de Cernobbio, la Villa Cipressi à Varenna, et la Villa Monastero, installée dans un ancien couvent cistercien. Côté gîte et couvert, tout est sous contrôle : adresses gastro et coquets boutiques-hôtels abondent ! 

 

Découvrir le Lac de Garde

Avec ses 367 km2, le Lago di Garda (Lac de Garde), plus grand lac d’Italie, est aussi le plus sous-coté, et donc le moins touristique. Son immensité est un spectacle en soi : à l’aube, il n’est pas rare d’observer des brumes fantasmagoriques flotter au-dessus de sa surface avant qu’un franc soleil ne vienne les dissiper. Les sentiers de randonnées et la nature vierge des berges sont sans doute les meilleurs atouts du Lac de Garde. La parfaite ligne de l’eau et les rafales venteuses sont par ailleurs propices à la pratique de la voile, de la planche à voile ou encore du kite-surf. 

Les bourgades ici aussi sont d’un pittoresque désarmant : Peschiera, Riva del Garda, Salo et Malcesine sont quelques-unes de celles qui retiennent l’attention. Depuis leurs placettes pavées flanquées d’embarcadères, on s’engouffre dans un dédale de ruelles plantées de bougainvilliers dont les rameaux surplombent les terrasses de trattorias typiques. On circule d’une rive à l’autre en bateau ici aussi, bercé par le ronron du moteur. En présence de la grande sérénité du lac, la contemplation est de mise.

Sirmione, dont le centre historique à l’entrée fortifiée s’avance sur une presqu’île dominée par un imposant château, est une visite incontournable. A la belle saison, sa plage baignée d’une eau qui n’a rien à envier à la Caraïbe est très convoitée ! Bardolino – et la région alentour – est une autre escale à considérer, tout du moins pour les amateurs de bons vins. La zone est en effet célèbre pour sa production d’huile d’olive et de charcuterie mais aussi et surtout pour ses vignes : quoique peu nombreuses, elles donnent un vin au sujet desquels les éloges ne tarissent pas ! On profitera de la proximité de Vérone pour en visiter les sites les plus importants : la Via Mazzini, les arènes romaines, les arches Scaligere… Bien entendu, les romantiques éperdus ne manqueront pas, dans un geste shakespearien, de s’agenouiller tel Roméo sous le balcon de la splendide villa de Juliette ! Et pourquoi ne pas poursuivre ce périple jusqu’à la Sérénissime ? Venise n’est qu’à 150 km.

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Les plus beaux hôtels de Tours, la ville des jardins de France

Les plus beaux hôtels de Tours, la ville des jardins de France

Ajouter à mes favoris Supprimer de mes favoris
Les plus beaux hôtels avec spa de Saint Rémy de Provence

Les plus beaux hôtels avec spa de Saint Rémy de Provence